España señala el futuro de las personas ciegas del mundo en la ‘World Blindness Summit Madrid 2021’

Organizada por el Grupo Social ONCE, ha unido en Madrid a más de 4.000 personas de 152 países de todo el mundo

 

Miguel Carballeda dando un discurso

 

Au cours de la célébration du Sommet mondial de la cécité (World Blindness Summit Madrid 2021) à Madrid, plus de 4 000 personnes de 152 pays ont tracé l'avenir des plus de 285 millions de personnes aveugles dans le monde qui revendiquent un futur accessible à tous en matière d’éducation, d’emploi, de culture et dans tous les aspects quotidiens. 

Lors de la cérémonie de clôture, la vice-présidente du gouvernement, Carmen Calvo, s'est engagée à travailler « en faveur des droits » des personnes en situation de handicap pour qu’elles puissent « construire sur un pied d’égalité et en toute liberté leurs projets personnels de vie ».

C'est ce qu’a mis en lumière la clôture de cet événement mondial des personnes aveugles, le plus important qui n’ait jamais été célébré. Avec plus de 4 000 participants de plus de 152 pays du monde entier, organisé en partenariat par le Groupe Social ONCE, l’Union mondiale des aveugles (UMA) et le Conseil international d’éducation pour personnes aveugles (ICEVI).

Au cours de son intervention, Mme Calvo a souligné qu’il « ne s’agit pas d’intégrer, mais d’inclure », et elle a lancé un appel à toute la société, tant les pouvoirs publics que privés, pour mettre en place un effort commun. Elle a également reconnu que ce chemin « requiert une modification réglementaire ». « Nous devons continuer à vérifier la qualité des droits de ceux qui jouissent de démocraties en fonction de la qualité de vie des personnes en situation de handicap », a-t-elle indiqué.

C'est pourquoi elle a souligné la modification de l'article 49 de la Constitution espagnole qui va non seulement cesser de nommer « de façon presque dénigrante » à 4 millions de personnes en situation de handicap en Espagne, « mais va aussi représenter un engagement solide en faveur d'une société inclusive, libre et forte, lorsque ses droits et ses opportunités constituent la force de la démocratie ».

 

L’union pour ne laisser personne en retrait

De son côté, le président du Groupe Social ONCE, Miguel Carballeda a souligné l'importance de pouvoir tenir cette rencontre malgré les difficultés. « Nous avons respecté notre engagement envers l'Union mondiale des aveugles (UMA) et ICEVI, pour débattre sur l'avenir des 285 millions de personnes aveugles qu’il y a dans le monde entier, nous voulons faire partie de la société sur un pied d’égalité ».

À cet égard, il a souligné l’importance des personnes, des équipes, parce que « tous ensemble, nous irons plus loin et nous obtiendrons davantage sans que personne, dans la société civile, ne soit laissé en retrait ». Comme résultat de ce travail conjoint, Carballeda a souligné que tous les groupes politiques du Congrès et du Sénat ont soutenu le déroulement de ce Sommet mondial de la cécité, « qui a placé l’Espagne, et Madrid, en tant que référence dans l’inclusion des personnes aveugles de toute la planète ».

La secrétaire d’État aux affaires étrangères, Cristina Gallach, a qualifié cette rencontre « d’événement avant-gardiste, révolutionnaire et innovant » qui a permis d'aborder les défis et les objectifs qui permettent une prise de conscience de la part de la société civile et de continuer à avancer « dans l'amélioration des droits de millions de personnes aveugles ».

À cet égard, elle a souligné l'engagement du Groupe Social ONCE en faveur de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable, ainsi que « son modèle d’intégration qui a des répercussions sur notre pays et hors de nos frontières ». « Vous avez réussi à placer l’Espagne au centre de l’inclusion mondiale », a-t-elle ajouté, avant d’indiquer que « vous avez en moi une alliée pour défendre les droits des personnes en situation de handicap ».

Lors de cette clôture du Sommet, la nouvelle élue en tant que présidente de l’Union mondiale des aveugles, Martine Abel Williamson, a fait son intervention depuis la Nouvelle-Zélande pour souligner l’importance que revêtent les organisations qui représentent les personnes en situation de handicap et pour rappeler que les personnes aveugles « doivent faire preuve de courage et continuer à aller de l'avant ensemble, pour un meilleur avenir ».

La présidente de l’ICEVI, Frances Gentle, a souligné l’importance du braille dans pour favoriser l’éducation des enfants aveugles du monde entier. « Grâce à la magie des six points qui constituent le braille, les portes de la connaissance se sont ouvertes en grand pour les personnes aveugles. On ne se sent jamais aussi libre que lorsque l’on tient en livre en braille sur nos genoux », a-t-elle indiqué.  

Soutien institutionnel

Un grand nombre d’autorités nationales et internationales ont souhaité apporter leur soutien en personne ou de façon virtuelle au Sommet mondial de la cécité. La participation de Sa Majesté la reine Letizia, lors de l’inauguration est à digne d’être mentionnée. Les présidentes du Congrès et du Sénat, Meritxell Batet et Pilar Llop ; le ministre de l’Inclusion, José Luis Escrivá ; la présidente de la communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso ; le maire de la capitale, José Luis Martínez-Almeida ; le secrétaire d’État des droits sociaux, Nacho Álvarez ; et plusieurs ambassadeurs et représentants diplomatiques de notre pays ont fait partie des assistants.

Hors de nos frontières, on a pu compter parmi les participants le Haut représentant de l’UE aux affaires étrangères, Josep Borrell ; la commissaire européenne à l’égalité, Helena Dalli ; le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, qui a souhaité apporter son soutien au déroulement du World Blindness Summit Madrid 2021 grâce à la signature d'une lettre dans laquelle il s'est engagé en faveur de l’intégration des personnes aveugles du monde entier.

De plus, de nombreux organismes publics et privés ont souhaité apporter leur soutien au déroulement de cette rencontre historique à Madrid pour les personnes aveugles du monde entier.

Technologie accessible

Le Sommet, dont le slogan est « Le regard de tous », a organisé plus de 50 débats sur de nombreux sujets qui touchent les personnes aveugles dans les domaines de l’éducation, de la formation, de l'emploi, de l'autonomie, des technologies, de la lecture, de la culture ou du sport, entre autres.

Pour que les réunions aient pu se dérouler et qu’il soit facile d’y participer de n’importe où dans le monde, le World Blindness Summit Madrid 2021 a mis en place la plus grande plateforme technologique existante, afin de garantir un événement sécurisé, la facilité d’utilisation et la confidentialité tout en permettant l'accès aux pays les plus éloignés. La plateforme a supporté au moins trois canaux audio pour les sessions qui se tiennent dans les trois langues officielles de l’événement (l’anglais, le français et l’espagnol).

Elle a permis la participation d'au moins 10 intervenants qui ont interagit avec la vidéo et l’audio, et d’au moins 1 000 assistants avec un canal de communication par messagerie instantanée. L'accès à la plateforme a pu s’effectuer à partir de plusieurs dispositifs : des ordinateurs fixes ou portables, des tablettes numériques et des téléphones fixes ou mobiles.