La reine Letizia soutient l'accès des enfants aveugles à l’éducation dans le monde entier

Elle inaugure le Sommet mondial de la cécité, organisé par le Groupe Social ONCE et le décrit comme « le regard qui ne veut laisser personne en retrait »

 

Reina Letizia durante su discurso

 

La reine Letizia a inauguré aujourd’hui le World Blindness Summit Madrid 2021, la rencontre la plus importante entre personnes aveugles qui n'ait jamais été organisée, avec plus de 4 000 participants de 190 pays du monde entier. Elle a défendu que l'accès des enfants aveugles à l’éducation est un facteur essentiel pour leur avenir.

La reine a souligné « l’importance et la transcendance » de cette rencontre qui va traiter de « sujets aussi importants que l’intégration, l'emploi, l'innovation et la transformation, les technologies accessibles et utilisables, les loisirs, la culture, le sport, la mobilité ». Autrement dit, « des sujets qui garantissent la participation totale des personnes aveugles dans tous les aspects en lien avec leur développement vital », a-t-elle ajouté.

À cet égard, elle a particulièrement insisté sur le fait que le sommet va permettre de dialoguer en profondeur sur la formation et l’éducation, parce que « nous devrions tous nous inquiéter du fait que, partout dans le monde, un seul enfant ne puisse pas avoir accès à l’éducation ou à la formation ». « Cette rencontre, c'est le regard qui ne veut laisser personne en retrait », a-t-elle conclu. 

De son côté, le président du Groupe Social ONCE, Miguel Carballeda, a signalé que cette rencontre « va tracer l'avenir des 285 millions de personnes aveugles du monde entier et que cela se fera depuis l’Espagne, depuis le pays de la ONCE, avec le Groupe Social ONCE en tant que référence et que cela sera un modèle unique sur les cinq continents, où les personnes aveugles ont obtenu le droit d’être maîtres de leur futur grâce à leur travail et à leurs efforts ».

Carballeda a souligné que l’organisation d’un sommet de l’Union mondiale des aveugles (UMA) et du Conseil international de l’éducation pour personnes aveugles (ICEVI) à Madrid est une excellente nouvelle pour l'Espagne, vers où les regards de toute la planète vont se tourner. « Voilà pourquoi nous aborderons les sujets qui inquiètent les personnes en situation de handicap visuel des pays les plus avancés ainsi que de ceux qui ont plus de difficultés », a-t-il indiqué.

Dans cette même ligne de pensée, la secrétaire générale de l’UMA, Diana Stentoft, s’est exprimé en rappelant que la situation actuelle provoquée par la pandémie a fait en sorte que de nombreuses personnes aveugles « aient des difficultés pour accéder au système de santé ou se sentent isolées parce qu’elles ont perdu la sensation d’indépendance, de pouvoir gagner leur vie ».

C'est pourquoi elle a souligné qu’il faut « garantir les droits de l'homme pour tous, avec un accès total à l’éducation, à l’emploi et aux nouvelles technologies. Le handicap fait partie de l’agenda mondial mais il faut avancer, créer des partenariats, et cette rencontre, c'est l’occasion d'apprendre, de partager et de s’orienter vers un meilleur avenir pour les personnes aveugles ».

Lors de son intervention, Frances Gentle, dirigeante principale d’ICEVI, a indiqué que l’apparition de la pandémie « a créé la rupture dans le système éducatif la plus importante de toute l'histoire ». C'est quelque chose qui a « particulièrement » touché les personnes en situation de handicap.

Elle a communiqué qu’un travail en collaboration avec les Nations unies et les gouvernements nationaux est en cours « afin de garantir que les lois et les mesures éducatives soient respectées, protégées et conformes au droit à l’éducation de tous les enfants en situation de handicap visuel ». 

Soutien mondial au WBSMadrid2021

De nombreuses personnalités du monde entier et de tous les secteurs ont voulu se joindre à cet événement à Madrid, que ce soit de façon présentielle ou virtuelle. Le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell, a signalé que « le moment est venu de rendre justice aux plus de 285 millions de personnes aveugles du monde entier » parce que « malheureusement, la discrimination et la stigmatisation sociale restent aujourd’hui encore une réalité douloureuse ».

« La pandémie a provoqué une crise sociale sans précédent au cours de laquelle les personnes aveugles ou en situation de handicap ont souffert de l'isolement et de toutes ses conséquences », a-t-il ajouté. D’après Borrell, « nous devons garantir une transformation numérique pour tous, faire en sorte qu'elle élimine les anciennes barrières et qu'elle ne créé pas de nouveaux obstacles ».

De son côté, la commissaire européenne à l’Égalité, Helena Dalli, est aussi intervenue par visioconférence pour souligner l'importance de faire la promotion à l’échelle mondiale des droits des personnes en situation de handicap « afin de leur garantir une vie comblée et totalement indépendante ». C'est pourquoi elle a indiqué que l'accessibilité aux produits, aux biens et aux services « est essentielle » car c'est ce qui va faciliter « la participation, l'autonomie et l’égalité des chances ».

La cérémonie a aussi présenté la lecture d'une lettre du secrétaire général des Nations unies, António Guterres, dans laquelle il s'est engagé en faveur des personnes aveugles du monde entier : « Les Nations unies soutiennent les efforts menés en vue d'atteindre l’objectif commun d’égalité et de participation totale des personnes en situation de handicap, en collaborant avec elles et avec leurs organisations représentatives. Ensemble, nous pourrons atteindre la promesse centrale de l’Agenda 2030 : ne laisser personne en arrière ».

Forte représentation en présentiel

La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce matin à Madrid et a bénéficié d’une forte représentation des autorités nationales et internationales qui ont ainsi montré leur soutien au Somment mondial de la cécité, dont le siège se trouve en Espagne.

Les présidentes du Congrès et du Sénat, Meritxell Batet et Pilar Llop ; le ministre de l’Inclusion, José Luis Escrivá ; la présidente de la communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso ; le maire de la capitale, José Luis Martínez-Almeida ; le secrétaire d’État des droits sociaux, Nacho Álvarez ; et plusieurs ambassadeurs et représentants diplomatiques de notre pays ont fait partie des assistants.

Technologie accessible

Le Sommet, dont le slogan est « Le regard de tous », démarre avec plus de 50 débats sur de nombreux sujets qui touchent les personnes aveugles dans les domaines de l’éducation, de la formation, de l'emploi, de l'autonomie, des technologies, de la lecture, de la culture ou du sport, entre autres.

Pour que les réunions soient possibles et qu’il soit facile d’y participer de n’importe où dans le monde, le World Blindness Summit Madrid 2021 a mis en place la plus grande plateforme technologique existante, afin de garantir un événement sécurisé, la facilité d’utilisation et la confidentialité tout en permettant l'accès aux pays les plus éloignés. La plateforme supporte au moins trois canaux audios pour les sessions qui se tiennent dans les trois langues officielles de l’événement (l’anglais, le français et l’espagnol).

Elle permet la participation d'au moins 10 intervenants qui interagissent avec la vidéo et l’audio, et d’au moins 1 000 assistants avec un canal de communication par messagerie instantanée. L'accès à la plateforme peut s’effectuer à partir de plusieurs dispositifs : des ordinateurs fixes ou portables, des tablettes numériques et des téléphones fixes ou mobiles.